Le droit à l’Objection de Conscience renforcé au Conseil de l’Europe

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Alliance Mondiale de la Jeunesse (World Youth Alliance) se réjouit de l’adoption du rapport sur le Droit à l’Objection de Conscience pour les Soins Médicaux Légaux par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE)

 

 Strasbourg: le 7 Octobre 2010

 
L’Alliance Mondiale de la Jeunesse a participé cette semaine à la session plénière de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe avec une attention particulière au rapport soumis par Mme McCafferty sur l’objection de conscience des professionnels de santé. Après le long échange de vues sur le rapport et les amendements proposés qui a précédé le vote, l’Alliance Mondiale de la Jeunesse se félicite de la teneur de la résolution adoptée, qui respecte véritablement le droit fondamental à la liberté de conscience et la liberté de religion pour les professionnels de la santé, protégés à titre individuel, mais aussi pour les établissements médicaux privés. 
 
Le rapport lui-même a été considérablement modifié suite au débat et au vote, grâce à la participation active de nombreux parlementaires de divers pays siégeant à l’APCE. Les parlementaires souhaitant garantir la protection du droit à l’objection de conscience ont usé d’arguments forts en faveur de ce droit fondamental et ont fait bloc pour emporter le vote pour chacun des amendements, faisant par-là tomber les amendements soutenus par le rapporteur. Bien que Mme McCafferty répétait qu’elle s’était attachée à proposer un rapport équilibré, la vigueur du débat a fini par révéler ses véritables motivations, lorsqu’elle a déclaré : « Il n’y a aucun droit à l’objection de conscience dans le secteur médical».
 
La nouvelle résolution adoptée par l’APCE reconnaît le droit à l’objection de conscience, protège les objecteurs de conscience contre la discrimination et garantit l’accès aux soins de santé nécessaires. Elle respecte la dignité de la personne en protégeant la liberté de conscience, mais aussi en assurant l’accès aux soins. L’Alliance Mondiale de la Jeunesse félicite tous les parlementaires qui ont travaillé à la rédaction des amendements qui ont été finalement adoptés, et salue le travail du Président de séance qui a permis de maintenir la tenue et l’ordre tout au long d’un débat très agité. La version provisoire de la résolution adoptée est disponible sur le site de l’APCE.
 

Le débat démocratique qui a eu lieu hier à l’Assemblée et dans la presse, grâce à la mobilisation de plusieurs représentants de la société civile et de citoyens à titre individuel, montre que les institutions du Conseil de l’Europe peuvent incarner les principes inscrits dans la Convention Européenne des Droits de l’Homme, dont on fête le Soixantième anniversaire cette année. « Ce vote démontre que les Européens sont toujours attachés aux valeurs qui sont au cœur du projet européen, notamment lorsqu’on parle de droits fondamentaux tels que le droit à l’objection de conscience. », souligne Marie-Caroline Leroux, Directrice de l’Alliance Mondiale de la Jeunesse pour l’Europe. 
 
 
L’Alliance Mondiale de la Jeunesse (World Youth Alliance) est une collation internationale de jeunes mobilisés pour la défense de la dignité humaine et la solidarité entre pays développés et en développement. Avec près d’un million de membres issus de plus de 160 pays, l’Alliance Mondiale de la Jeunesse est l’une des coalitions de jeunes les plus importantes au monde.
 
Si vous souhaitez télécharger le communiqué, cliquez ici
 
Contact: Marie-Caroline Leroux – World Youth Alliance Europe, Rue Belliard 23A, 1040 Bruxelles, Belgium – tel: +32 2732 7605 – Europe@wya.net